Interviews

Sarah nous parle de l’aspirateur main…

aspirateur main

Je ne sais pas vous, mais sur certains appareils d’électroménager je bloque totalement, et j’avoue que je ne sais pas comment choisir, ou même de savoir si cela convient à mes besoins. Alors j’essaye de trouver des conseils, des bons plans sur internet. Et j’ai fait la rencontre de Sarah. Elle m’a aidé, donc je suppose qu’elle vous aidera aussi.

Sarah, je tiens tout d’abord, comme on est poli, de te remercier de venir ici sur democratiemiseajour.fr. Tu vas pouvoir, nous aider sur l’aspirateur de table, j’ai raison ?

Bonjour, écoute, en tout cas je vais essayer d’apporter mes conseils, je pense en savoir pas mal dessus, après tout, je travail dans ce domaine, et je conseille toute la journée sur de nombreux aspirateurs de table. Donc j’attends tes questions !

D’accord, alors on est parti. Les avantages d’un aspirateur à main ? C’est un aspirateur qui peut remplacer l’aspirateur traditionnel ?

Il faut tout d’abord voir que l’aspirateur à main est un aspirateur d’appoint. Ce ne sera jamais un aspirateur traditionnel, car il ne sert pas à la même chose. Il y a des endroits ou il est difficile d’aller avec un aspirateur normal, et donc, l’utilisation d’un aspirateur de table est beaucoup plus aisé. comme par exemple, passer l’aspirateur sur des étagères.

Les inconvénients ?

Je dirais que l’autonomie peut être un handicap, même si cela convient très bien pour les tâches basiques. En effet, vous pourrez l’utiliser pendant 10 à 20 mn donc de quoi voir venir !

Le prix pour un aspirateur de table ?

Tout dépendra du prix que vous pouvez mettre, et surtout ce que vous souhaitez avoir. Car en fait, il y en a pour toutes les bourses, car les prix commencent à 40 euros et montent jusqu’à 200 euros.

Tu nous conseil donc l’achat d’un aspirateur à main. Des conseils pour faire le bon choix ?

Il faudra que vous trouviez les besoins que vous souhaitez en faire, et son utilité ? Après pensez bien à voir le niveau de puissance, mais aussi le poids, les accessoires et j’en passe…

 

Lire aussi cet interview en cliquant ici